Regards sur l'IRAN

Mon premier contact avec l'Iran a été très violent. Avant le voyage pour préparer cette étape, j'avais lu pas mal d'articles sur la façon de se comporter en temps que femme et de s'habiller en Iran. Je pense que j'avais lu ces articles sans vraiment les lire. Tant que je n'étais pas dans le pays, je ne pouvais pas imaginer la façon dont j'allais réagir.
Je me suis achétée une longue tunique en Jean qui m'arrive aux orteils, un gros foulard (avec des fleurs bleus quand meme!) et j'ai emporté de France des chaussures fermés que je portais avec des chaussettes. Voilà comment j'ai passé le premier jour en Iran. Dès les 100 premiers km, j'ai fondu en larmes. J'ai completement craqué, ce n'etait pas une question d'habillement, c'etait plus profond que çà. Au delà de ma tenue, je detestais ce que cet accoutrement representait pour la femme. Je venais de passer 15j presqu'en short à me soucier de rien et là d'un coup, je ne devais plus: (au dire de ce que j'avais lu)
- regarder les hommes dans les yeux, ne pas leur serrer la main
- ne pas leur adresser la parole, encore moins leur sourire pour eviter tout malentendu
- on ne doit pas voir mes cheveux, ni mes orteils, ni mes coudes... de la folie!!!!!
c'est quoi ce pays? Qu'est ce que je suis venue y foutre? Quelle bande de C.. ces hommes!!! et les femmes, je les ai encore plus détesté que les hommes je crois le premier jour car ce sont elles qui m'ont le plus dévisagées. J'avais envie de vomir, je les ai méprisé.

Et aujourd'hui plus que jamais, j'ai très mal de les avoir jugé avant de les cotoyer.
En tant qu'africaine, je sais pourtant le mal que peut faire les medias occidentaux quand ils décrivent nos pays, mais je suis tombée en plein dans leur piège. J'ai detesté ce pays et ces habitants dès l'instant où j'y ai mis les pieds sans les observer, ni échanger avec eux. Au début d'écrire ces lignes, je ne voulais plus relater le contact violent que j'ai eu mais juste garder ce qui va suivre, mais c'est très important de comprendre à quel point je les ai détesté pour ensuite comprendre à quel point j'adore ce pays.
Je suis africaine, l'hospitalité est très importante dans nos pays, mais je n'ai jamais vu un pays aussi acceuillant que l'Iran. Notre hospitalité africaine n'est rien à coté de la leur. Je n'ai pas attendu la fin de notre sejour pour écrire mon regard sur ce pays. Il y'a des cons partout mais ici la gentillesse des gens est tel qu'on oublie très vite ls mauvais moments.

D'abord la femme iranienne n'est pas la femme soumise et répliée sur elle meme qu'on croit et le pays non plus n'est pas en attente des attaques américaines. C'est un pays qui vit 24h/24. Partout dans les villes que nous avons déjà traversés, le soir les familles sortent, les amoureux main dans la main, les piques nique dans le moindre espaces vert. Et cette tradition de prendre le thé à laquelle on n'a pas echapé. Les femmes portent de plus en plus de petits foulards colorés. Sous leur tunique qui arrive mi-cuisse, elles sont en jean moulant et souvent pailleté. J'en ai meme vu en Pantacourt (pantalon qui arrive mi mollet) et leur lunette de soleil (plus Jet set que çà tu meurs).
Alors j'ai vite fait de me changer. J'etais plus voilée qu'elle.

On a été invité en 2 jours dans deux familles, une pour prendre le thé l'après midi avec des fruits et dans une autre famille à diner. Et à la maison, plus question de voile. La femme etait habillé "normalement" mollet à l'air, les bras completement découvert. Un autre monde!!! Et bien sur, ils m'ont demandé aussi d'enlever mon voile et de me mettre à l'aise. La femme a voulu toucher mes cheveux, manque de pot pour moi, je n'avais pas ma perruque car sous le voile, elle ne me sert à rien. Du coup, j'ai réfusé d'oter mon voile, pretextant une histoire à dormir debout. Pas envie qu'on me voit avec mes petits cheveux court coupé très mal. Eh oui! Je suis meme allé jusqu'à refuser d'oter mon voile alors qu'on me l'autorisait. Je me suis trouvé vraiment con. Alors le soir, invité dans une autre famille, je met ma perruque, manque de pot, la femme est hyper voilé de la tete aux pieds, je vais avoir très chaud avec ma perruque et mon voile. Finalement, on m'a autorisé aussi à oter mon voile.

Depuis mon arrivée dans ce pays, je ne fais que serrer la main des hommes dans la rue, qui viennent me demander mon origine et quand je leur dit l'afrique, c'est grand sourire, invitation à prendre le thé... On m'a fait mon assurance tout risque durant tout mon sejour gratuitement alors qu'elle coute 45 dollars. C'est inimaginable!!!!

(La suite dans quelque jours: ce pays est un etonnement chaque jour et il n'y a pas assez de mot pour tout exprimer)

Lire aussi Récit du Voyage en Iran

les Albums Photos du Voyagen Iran

Retour Accueil