J'ai eu beaucoup de mal à trouver les mots justes pour décrire l'Inde sans froisser, j'ai laissé passer l'orage qui était en moi et je me suis décidée à traiter 'regard sur l'inde'.
J'attendais beaucoup de ce pays qui est une véritable fascination pour beaucoup d'européens. Je partais sans aucun préjugé car beaucoup d'indiens ont la même couleur (mais je suis typée africaine), et puis on avait commencé par le Nord Cachemire et le Ladakh ou ça s'était si bien passé.
Pour les africains lisez : ma couleur (inde)
Pour les autres, je dirai à ceux qui sont attirés par l'inde, allez y. Un mois, quinze jours, surtout préparez bien votre voyage, ne vous programmez aucun 'temps mort'. Allez de site en site, d'hotel en hotel, de rickshaw en taxi, vivez pleinement votre voyage.
C'est ce qu'avaient fait gérard, simoné, et tous les autres voyageurs que j'ai rencontré à parcourir cette année l'inde en Camping car, à moto, à vélo. Leurs précédents voyages vécus intensément, dans les même conditions que celles que je vous conseille, ils avaient rêvé d'un long séjour, d'une immersion dans ce pays qu'ils voyaient sale mais si fascinant.Après quinze jours, un mois pour certains, à voyager en Camping car, à moto, en immersion complète avec la population, c'était la désillusion, l'écoeurement, surtout après la surprise de l'Iran et du Pakistan.Ils allaient devoir passer encore six mois, un an pour certains au milieu de ces indiens qu'ils avaient tant idéalisé et qui les décevaient tant. Alors la plupart partaient pour Goa où les indiens sont parait il différends et surtout où les plages et la qualité de vie y font oublier beaucoup de choses, et d'autres vers le Népal ou le Pakistan.

Découvrir les Albums Photos traversée de l'Inde du Ladakh et du Cachemire

et lire le Récit du Voyage en Inde


Retour Accueil