ISPAHAN en camping car

après Tabriz, on s'est perdu dans Téhéran en voulant l'éviter, on a suivi les conseils du Lonely Planet
qui nous a envoyé à Kashan pour ne rien voir, on a continué la route découvert de superbes villages indiqués nulle part
lire aussi et Récit du Voyage en Iran

On a roulé jusqu'à la nuit et on s'est garés pour dormir à un péage autoroute.



Gérard est allé discuter avec les trois préposés à l'encaissement, leur a porté une grande bouteille de coca bien frais

et comme chaque fois en Iran. La honte que le reste du monde méprise ce peuple.
Un des guichetier de l'autoroute est venu nous porter un peu de leur repas au nom de l'équipe.
Je vous dis pas l'émotion de gérard. ceux qui le connaissent le savent. il leur aurait donné tout ce qu'il a.

au petit matin on a repris la route pour rejoindre Ispahan et sur la place de l'Imam, on a découver ça

Non ! pas moi. Quand même moins l'air d'une 'taliban' qu'avec ma première tenue.
Non ça !




et ça encore


et c'est grandiose. et encore une fois gérard est 'ailleurs', heureux.




Un enfant. et pourtant il en a visité des pays, des continents,
mais chaque fois il a se regard. il est ému, heureux.







et tout autour de la place, le Bazar d'Ispahan. des ruelles toujours éclairées comme à Tabriz par des puits de lumière,

où dans chaque boutique on entend marteler les artisans

d'autres peindre les objets qu'ils vous proposent. Pas des objets authentiques 'made in Korea'
comme j'en ai tant vu ces dernières semaines en Turquie.

des places

plein d'endroits ou il fait bon flâner

mais le moment le plus agréable, c'est au coucher de soleil

jusqu'à l'éclairage de la place


Et pour ceux qui en veulent plus, au petit matin on est parti visiter la mosquée Jameh
de dehors ça paye pas de mine

au début on est surpris de la 'modestie' après les richesses de la place de l'Imam

ET puis on entre dans la cour et c'est encore..........